Collective Vestiaire pour Sandale ZARA Femme Oq4PA8

On sait que le thon est une espèce en voie de disparition, pourtant le thon en conserve, notamment dans l’utilisation de salades, a beaucoup de succès en Belgique. ​​​​​​

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK Ne plus afficher ×

Il faut savoir qu’il n’y a pas qu’un seul thon. Thon est le mot générique pour quelques quarante poissons de mer différents, notamment le thon rouge, le thon obèse, le thon albacore, le thon blanc et la bonite à ventre rayé. Le thon est caractérisé par la couleur rose de sa chair. Certaines espèces mesurent jusqu’à 4,5 mètres de long. Les thons ne diffèrent pas seulement en qualité, mais aussi en populations. Ainsi, le thon rouge est une espèce menacée, alors qu’il n’y a pas de problème avec les populations de bonites à ventre rayé.

Sur l'étiquette des conserves de thon, on ne retrouve malheureusement pas beaucoup d'informations. L’emballage n’est vraiment pas transparent. Pour le thon frais, la loi impose toute une série d’informations: nom commercial, méthode de production, zone de capture, engin de pêche. Mais, pour le thon en boîte, l’appellation "thon" suffit. Rien n’oblige à préciser de quelle sorte il s’agit, où il a été pêché, et avec quelle méthode. Alors que ce sont justement ces éléments qui peuvent vous aider à savoir si cette boîte de thon doit vous inspirer un sentiment de culpabilité.

Pour 3 des 29 boîtes du test, impossible de déterminer l'espèce de thon utilisée

Pour trois des 29 boîtes qui ont été examinées par Test Achats, il était impossible de déterminer l’espèce de thon utilisée. Un progrès par rapport au test de 2010, où c’était le cas pour 6 des 28 produits. La moitié d’entre elles ne renseignent encore toujours pas la méthode et/ou le domaine de pêche.

Pour savoir si le thon dans la boîte qu’on vous vend a été ou non pêché durablement, il faut connaître son espèce, sa zone de pêche (FAO), sa technique de pêche – est-elle sélective ou non? – et la politique d’approvisionnement.

Pour le test mené sur 29 boîtes de thon, Test Achats s'est basé exclusivement sur l’information de l’étiquette, qui est aussi l’information dont vous devez vous contenter. Si l’étiquette renseigne la sorte de poisson, sa zone de capture et sa méthode de pêche, vous pourrez vous informer sur sa durabilité en consultant le guide Poisson du WWF.

Les résultats démontrent une fois de plus la nécessité absolue de privilégier la durabilité: 

  • Cinq boîtes contenaient du thon provenant d’une zone fortement sur-pêchée. Il s’agit de Carrefour (thon albacore en tranches au naturel), thon albacore en morceaux (sans marque), Imperial, Rio Mare et Zapi (Thon albacore entier au naturel).
  • Quatre autres proposaient du thon issu d’une zone qui a entre-temps atteint son maximum d’exploitation : Delhaize (Thon Yellowfin Thunnus albacares au naturel), Nixe (Thon au naturel yellowfin), Phare d’Eckmühl et Saupiquet (Thon entier au naturel).

Parmi les nombreux labels existants, seul celui du Marine Steward Council (MSC) constitue une réelle garantie de durabilité. Hélas, ont voit aussi apparaître d’autres labels (dolphin friendly, par exemple) sur des boîtes de thon non-durable. L’inverse est vrai également. On trouve aussi des produits durables sans label. De prime abord, ils apparaissent du coup moins durables, alors qu’ils ont été tout aussi attentifs, voire plus, à la durabilité du poisson.